alert icon
Ce site n'est pas compatible avec Internet Explorer 8. Effectuez une mise à jour d'Internet Explorer ou utilisez un navigateur plus récent.
Masquer le message hide icon

Calculer le retour sur investissement d’un analyseur de process

plant-operations-process-analyzer

Calculer le retour sur investissement d’un analyseur de process

23 janvier 2019 | Karim Mahraz, responsable produit, instrumentation analytique

Tout le monde sait que les analyseurs de process sont plus chers que les autres appareils de mesure utilisés dans un système d’échantillonnage. Certaines entreprises ou certains responsables des achats exigent qu’une telle dépense soit étayée par une analyse du retour sur investissement (RSI). Par chance, pour une grande partie des analyseurs de process actuellement sur le marché, le retour sur investissement est véritablement remarquable. Cependant, certains analyseurs mal conçus peuvent entraîner un RSI négatif.

Pour calculer le RSI de votre analyseur de process, vous devez prendre en compte le coût de l’appareil lui-même à l’achat, mais aussi son coût de possession sur la durée pour vous faire une idée précise des dépenses à prévoir. Notez ensuite les bénéfices attendus et les économies résultant de l’achat de l’analyseur – y compris les améliorations de la production et la diminution des temps d’arrêt. À partir de cette analyse, vous devriez pouvoir arriver à une conclusion du genre : « Cet analyseur nous fait économiser 1000 Euros par jour ! »

Chaque mesure de l’analyseur a pour but de permettre à une installation d’assurer une production suffisante et conforme au cahier des charges, dans les meilleures conditions de sécurité et à moindre coût. De nombreux analyseurs manuels ou automatiques vous aideront à atteindre cet objectif dans trois domaines clés : la sécurité et l’environnement, le contrôle du process, et l’assurance qualité. Chacun de ces trois domaines a sa propre incidence sur l’analyse du retour sur investissement.   

Sécurité et environnement

La sécurité des personnes, à l’intérieur et aux alentours de l’usine, est la priorité absolue dans toute installation qui traite des fluides. Les mesures d’un analyseur de process permettent de détecter une situation potentiellement dangereuse pour les équipements et les personnes se trouvant à proximité. Des résultats d’analyse transmis rapidement peuvent être l’un des seuls moyens d’éviter une violente réaction chimique capable d’endommager une conduite ou un récipient et de mettre le personnel en danger. Cet aspect peut à lui seul justifier l’achat d’un analyseur de qualité, voire de plusieurs analyseurs.

Par ailleurs, vous devez respecter les exigences des réglementations – fédérales, nationales ou locales – en matière environnementale. Par exemple, l’installation d’un système de mesure continue des émissions (CEMS) et l’analyse des effluents liquides sont rendues obligatoires de par la loi dans la plupart des pays. Pour se conformer à ces règlements, vous devez installer des systèmes de surveillance de l’environnement et de la sécurité, quels qu’en soient le coût et le RSI.

Contrôle du process

Les analyseurs de process aident à préserver la rentabilité d’une installation en permettant d’effectuer des réglages précis sur les lignes de process afin de garantir une production de qualité. Les conditions du marché dictent souvent l’approche adoptée par une usine en matière de contrôle du process. Lorsque la demande est faible et que l’usine tourne en dessous de ses capacités, le contrôle du process se concentre sur la réduction des coûts de production – notamment la consommation et le gaspillage d’énergie – tout en préservant la qualité souhaitée. Lorsque la demande est forte et que l’usine parvient à vendre toute sa production à un bon prix, les quantités produites sont beaucoup plus élevées.

product-quality-giveaway-chart

Quel que soit l’état du marché, un client s’attend à recevoir un produit parfaitement conforme au cahier des charges établi. Une production de qualité médiocre coûte très cher à une entreprise qui voudra donc toujours faire en sorte de répondre aux attentes de ses clients, voire de les dépasser, pour assurer ses ventes.

Les systèmes de contrôle ont pour but de réduire les coûts engendrés par la production d’une qualité excessive par rapport aux exigences fixées en réduisant les variations de qualité aléatoires des produits. Le graphique ci-dessus illustre ce concept. Lorsque les variations de qualité sont importantes (courbe bleue), l’usine tend à fabriquer un produit d’une qualité plus élevée, de crainte que celui-ci ne soit pas conforme au cahier des charges. Cette qualité accrue se traduit par une augmentation des coûts de production, une diminution des quantités produites, voire les deux. Les mesures effectuées par un analyseur et le contrôle du process aident à réduire l’ampleur de cette variation de la qualité (courbe verte), ce qui permet de rapprocher la qualité moyenne de la limite d’acceptabilité fixée et, ce faisant, d’améliorer le rendement et d’augmenter la production.

Le RSI d’un analyseur utilisé pour le contrôle du process peut se calculer à partir de l’augmentation des quantités produites sur un marché favorable au vendeur ou de la baisse des coûts d’exploitation sur n’importe quel marché.

Assurance qualité

L’exactitude des mesures fournies par un analyseur de process peut être d’une importance vitale pour le résultat net d’une entreprise industrielle. Des résultats erronés peuvent avoir des conséquences catastrophiques. Imaginez-vous un produit de mauvaise qualité envoyé à un client ou, au contraire, un produit parfaitement conforme rejeté, bradé ou retraité, juste parce qu’un analyseur est mal étalonné. Vous pouvez calculer la perte associée à ce dernier cas de figure à partir des données de votre installation. En revanche, perdre un client à cause d’un produit non conforme peut être un coup dur et avoir de lourdes conséquences pour votre entreprise. L’achat et le coût de possession d’un analyseur de process peuvent aisément se justifier si cet analyseur permet d’éviter l’un ou l’autre de ces scénarios.

Comprendre les coûts

Avant de prendre la décision d’acheter un analyseur, l’ensemble des dépenses qui lui sont associées doivent être prises en compte. Cela inclut le coût initial d’acquisition, d’installation et de démarrage au titre des dépenses d’équipement. Votre retour sur investissement est alors égal au flux net de trésorerie pendant la durée de vie du matériel.

Les dépenses d’équipement généralement associées aux analyseurs sont les suivantes:

  • Systèmes de conditionnement des échantillons
  • Support, panneau, abri ouvert ou armoire d’analyseur avec CVC
  • Sondes, pompes et stations de mesure
  • Installation, y compris les boucles rapides et les dispositifs d’élimination
  • Démarrage et mise en service
  • Constitution d’un stock de pièces de rechange

Le tableau ci-dessous contient une estimation générale des coûts associés à différents types d’analyseurs installés dans des armoires climatisées. Chaque catégorie de coût représente en moyenne 20 % du total :

Estimation du coût total d’analyseurs installés dans des armoires climatisées

Catégorie de coût

Coût

Catégories de l’estimation rapide

Analyseurs

20%

Dépenses de matériel

(Coût des analyseurs x3)

Système totalement opérationnel

(Coûts des analyseurs x4)

Intervention complète

(Coût des analyseurs x5)

Système d'échantillonnage

20%

Armoire

20%

Installation et mise en service

20%

Gestion du projet>

20%

Coût du projet

100%

Pour obtenir une estimation rapide, calculez le prix des analyseurs, puis multipliez le résultat par trois pour obtenir les dépenses de matériel, par quatre pour obtenir le coût d’un système entièrement opérationnel ou par cinq si le projet est géré depuis votre site. Cette méthode peut s’appliquer à de nombreux analyseurs, notamment aux chromatographes en phase gazeuse. Elle produira en revanche un coût total surévalué si vous utilisez un analyseur onéreux à résonance magnétique nucléaire, et sous-évalué si vous utilisez un ensemble d’analyseurs peu coûteux comme les analyseurs d’oxygène, de pH ou de conductivité.

Si vous devez préparer un argumentaire pour justifier l’achat d’un nouvel analyseur, vous pouvez calculer le retour sur investissement en utilisant un simple tableur. Dans de nombreuses installations, le RSI attendu est d’au moins 50 %. Assurez-vous de bien comprendre les avantages procurés par un analyseur et de pouvoir défendre vos conclusions. Une mesure divergente pourrait être votre police d’assurance. Éventuellement révélatrice d’un incident certes improbable, mais envisageable, dans votre installation, elle pourrait vous éviter des dépenses colossales.

Besoin d’une aide supplémentaire pour calculer un investissement dans des process et des composants de systèmes fluides ? Découvrez les économies que vous pouvez réaliser grâce aux services d’évaluation et de conseil de Swagelok. Pour demander une évaluation, prenez contact avec votre point de vente et centre de services agréé Swagelok

EN SAVOIR PLUS SUR LES SERVICES D’ÉVALUATION ET DE CONSEIL DE SWAGELOK

Articles Liés

systèmes-fluides

4 Stratégies pour Optimiser le Rendement des Systèmes Fluides

Comme la plupart des directeurs et des ingénieurs des installations, vous avez de nombreuses responsabilités vous n’avez pas toutes les ressources nécessaires à votre disposition pour exploiter vos installations efficacement et en toute sécurité. Découvrez comment maximiser la production, réduire vos coûts et éviter des temps d’arrêt coûteux dans la gestion de vos systèmes fluides.

Maximiser la durée de vie des composants des systèmes fluides industriels

Le coût du remplacement d’un composant dans un système fluide industriel ne se limite pas au prix de la pièce concernée. Découvrez comment réduire les coûts associés à vos systèmes tout en maximisant la durée de vie de vos composants grâce aux conseils de professionnels de Swagelok.