alert icon
Ce site n'est pas compatible avec Internet Explorer 8. Effectuez une mise à jour d'Internet Explorer ou utilisez un navigateur plus récent.
Masquer le message hide icon

Questions/réponses sur les systèmes d’échantillonnage pour analyse avec Swagelok

Une série de questions/réponses sur l’échantillonnage pour analyse avec Mike Frost, responsable des ingénieurs terrain pour la région Asie-Pacifique

26 mai 2020

L’échantillonnage est un processus essentiel dans de nombreux secteurs d’activité, notamment les secteurs de l’extraction de pétrole et de gaz, de la transformation chimique et pétrochimique, de la production d’énergie, etc. Dans cette série de questions/réponses, Mike Frost, responsable des ingénieurs terrain pour la région Asie-Pacifique chez Swagelok, aborde certains problèmes communément rencontrés avec les systèmes d’échantillonnage.

Point de repère Swagelok (PRS) : Mike, merci d’être avec nous aujourd’hui ! Pouvez-vous nous parler de vous en quelques mots et nous dire quelle est votre fonction chez Swagelok ?

Mike Frost : Bien sûr. En tant que responsable régional de l’ingénierie de terrain, j’encadre et je dirige les 34 ingénieurs terrain Swagelok de la région Asie-Pacifique. Je suis également chargé de contrôler les rapports techniques rédigés par nos ingénieurs pour évaluer les performances, la sécurité et l’impact environnemental des systèmes d’analyse et d’échantillonnage instantané de nos clients.

Découvrir plus en détail les services sur site Swagelok

PRS : L’échantillonnage pour analyse peut s’avérer complexe. Quels sont les problèmes courants que vous rencontrez dans la région dont vous avez la charge ?

Mike : Le plus souvent, les problèmes que rencontrent nos clients sont des fuites, des blocages, des contaminations ou des incohérences entre les analyses effectuées sur place et au laboratoire.

Cela dit, la vraie difficulté réside dans le fait que ces problèmes particuliers ne sont généralement que les symptômes de problèmes plus profonds et plus vastes au niveau du système. Nous évaluons souvent des systèmes d’échantillonnage qui ont été modifiés pour remédier à des symptômes dont la cause profonde n’a jamais été identifiée ou traitée.

PRS : Que peut-il arriver dans ces situations ?

Mike : Cela peut amener les techniciens à devoir effectuer des travaux de maintenance plus souvent que ne le demanderait un système optimisé. Les gens de la salle de contrôle peuvent finir par perdre confiance dans les mesures fournies par l’analyseur et décider de passer en manuel, ce qui est moins efficient et impacte les résultats de l’entreprise.

PRS : Pouvez-vous donner des exemples précis de la manière dont ces problèmes se manifestent ?

Mike : La contamination des échantillons est un problème majeur. Qu’il s’agisse d’un liquide dans des échantillons gazeux ou de matières solides dans des échantillons liquides, elle se produit souvent au tout début du processus d’échantillonnage. L’emplacement du point de prélèvement doit être bien pensé. Par exemple, si vous prélevez un gaz, la meilleure méthode consiste à utiliser une buse verticale placée sur une ligne de process horizontale, ce qui permet de faire retomber les contaminants potentiels dans la conduite. L’utilisation d’une canne de prélèvement aide à éliminer les contaminants car les échantillons sont prélevés au centre de la conduite, loin des détritus présents sur les parois. Cela peut aussi contribuer à raccourcir le temps de réponse.

PRS : Le temps de réponse de l’analyseur peut être un autre problème de taille.

Mike : Tout à fait. Le fait d’utiliser des cannes de prélèvement, de bien dimensionner les lignes et d’éliminer les sources de retard dans les lignes de transport peut avoir un réel impact.

PRS : Qu’est-ce qui doit être pris en compte par les opérateurs concernant les lignes de transport ?

Mike : Certains points sont essentiels. Il y a un rapport entre la vitesse et le débit du fluide et le temps de réponse, les pertes de charge et les contaminations. Nous vérifions également la régularité du dispositif de chauffage et le maintien à la bonne température, afin d’éviter les changements d’état et la formation de polymères, ce qui entraîne des blocages et peut provoquer un fractionnement de l’échantillon.

PRS : Quels autres points critiques du système d’échantillonnage évaluez-vous et que détectez-vous en général ?

Mike : En ce qui concerne les sous-systèmes de commutation des lignes, nous nous assurons principalement qu’ils ont été conçus de manière à éliminer la possibilité de contaminations entre lignes et à limiter les tronçons morts – une autre source d’allongement du temps de réponse. Nous évaluons également la fiabilité et les besoins de maintenance des composants utilisés pour construire le système.

Ensuite, il y a le conditionnement des échantillons. Le système de conditionnement des échantillons est souvent l’endroit où ces problèmes deviennent visibles. Nous cherchons donc les signes d’un problème de compatibilité. Nous évaluons également dans quelle mesure les tronçons morts et les filtres volumineux contribuent à l’allongement du temps de réponse. Des contaminations peuvent également se produire ici, au niveau des raccordements des lignes de gaz de purge et d’étalonnage.

PRS : Quels conseils donneriez-vous aux opérateurs qui souhaitent optimiser leurs systèmes d’échantillonnage ?

Mike : Le plus important, c’est de rechercher la cause première du problème observé. Se contenter de remédier aux symptômes peut amener de nouveaux problèmes de performance, qui eux-mêmes en causeront de plus importants encore par la suite.

Il est aussi important que toutes les personnes qui utilisent le système d’échantillonnage possèdent les connaissances nécessaires. Swagelok propose non seulement des services d’évaluation des systèmes d’échantillonnage, mais aussi une formation sur le sujet, qui aide des équipes dans le monde entier à travailler plus efficacement pour obtenir des échantillons représentatifs avec leurs systèmes.

Demander des renseignements sur les services en rapport avec l’échantillonnage pour analyse

Articles Liés

Remédier aux problèmes pratiques de performance dans les systèmes fluides et les systèmes d'échantillonnage

Découvrez les conseils pratiques de Swagelok pour améliorer les performances et la fiabilité de vos systèmes fluides et de vos systèmes d'échantillonnage.

système-d’échantillonnage

Trois raisons pour expliquer l’absence d’améliorations dans les systèmes d’échantillonnage

The Au cours des 50 dernières années, les analyseurs de process ont connu des améliorations notables, ce qui n’est pas le cas des systèmes d’échantillonnage. Heureusement, la plupart des problèmes sont dus à des erreurs humaines et peuvent être corrigés avec une formation adéquate. Découvrez trois causes de défaillance des systèmes d’échantillonnage ainsi que des solutions pour vos installations.

Ingénieur de terrain Swagelok

La sécurité dans une raffinerie repose sur des employés formés et responsabilisés

Des émissions fugitives de gaz dangereux peuvent se produire dans les raffineries. Une équipe compétente et responsabilisée est nécessaire pour assurer un confinement étanche et sûr de ces gaz.